La méthode de travail utilisée par le Laboratoire d’analyse 713705 a été élaborée dans l’objectif de rendre compte au mieux de la diversité des théories du complot et de leur impact au quotidien sur le débat public.

Loin d’être figé, le conspirationnisme est en constante évolution et recouvre des visages parfois insoupçonnés !

Pour pouvoir garder le contact avec le phénomène étudié très évolutif et multifacettes, il convient de développer des pôles de compétence non seulement en ce qui concerne la forme du sujet étudié, et également en ce qui concerne le fond : trop souvent les travaux fournis par ailleurs, évitent par « paresse » et par manque de temps l’étude du fond.

laboratoire2

La méthode de travail du Laboratoire d’analyse 713705 suit le plan en 3+1 actes suivant :

-1. Une veille technologique permanente et étendue du phénomène conspirationniste par la rédaction de fiches quotidiennes : il serait vain et inefficace de traiter de ce dossier sans suivre quotidiennement ses évolutions, ses avancées ou ses reflux. Le conspirationnisme est un objet d’étude vivant et protéiforme, qui logiquement et mathématiquement, nécessite une approche vivante et protéiforme.

Cette veille technologique est classifiée selon des rubriques vivantes et en relation directe avec le phénomène étudié, qui ne se limite pas à la politique et aux faits divers, comme certains analystes mal informés le croient de manière erronée.

-2. Une mise en perspective factuelle pour chaque phénomène recensé : Afin de conserver la distanciation nécessaire avec l’objet étudié, un rapide descriptif en bas de chaque fiche permet de recontextualiser l’information détectée.

Des renvois et des explications complémentaires sont parfois rajoutés dans le descriptif de reonctextualisation, lorsque le phénomène étudié le nécessite.

-3. Des notes synthèses objectives exposant le phénomène complotiste sont régulièrement publiées, explicitant en profondeur et depuis les différents points-de-vue observés, les acteurs et les enjeux essentiels en présence, afin de suivre sur le moyen et le long terme l’objet étudié.

-4. Feedback : Afin de ne pas perdre la connexion avec le monde réel et le terrain que constitue internet, et pour éviter le phénomène dit du « cloisonnement dans la tour d’Ivoire », le Labo a mis en place un système de retour d’informations sous formes de commentaires modéré a priori, qui permet aux internautes qui le souhaitent de partager leurs sentiments et leurs avis sur les sujets étudiés, dans le respect des lois et règlements en vigueur.

Au final, nous proposons une méthode académique, analytique et synthétique, tenant compte des spécificités de l’objet étudié et de la réalité du terrain. D’autres démarches sont possibles, mais notre expérience nous montre que si l’on veut éviter tout biais dans l’analyse portée au phénomène complotistes, la trame que nous avons scientifiquement arrêtée est incontournable.