RECHERCHER

Archive pour la catégorie ‘SANS COMMENTAIRE’

PostHeaderIcon Insulte envers la mémoire de la France – Quand le frérot ultra-laïcard Méluche se paie la tête de Sainte Jeanne d’Arc !

PostHeaderIcon Politique – Le Programme de Macron mis à jour avec la publication par l’UE des Gopés pour 2017-2018

Source : upr.fr

« Le programme d’Emmanuel Macron mis à jour : La Commission européenne vient de publier les « GOPÉ » pour 2017-2018

Pendant toute la campagne présidentielle, François Asselineau a été le seul des 11 candidats à expliquer quel serait le programme des dix autres qui se refusaient à sortir la France de l’UE. Ce programme commun consiste en l’application des « GOPÉ », fixées par la Commission européenne en application de l’article 121 du traité sur le fonctionnement de l’Union européenne (TFUE). Comme le montre ce cliché, le président de l’UPR a même symboliquement déchiré un exemplaire du rapport des GOPÉ lors de l’émission organisée par France 2 le jeudi 20 avril 2017.

assel-gope-dechir-captur

Pendant toute la campagne présidentielle,  François Asselineau et l’UPR ont annoncé quel serait le VRAI programme des dix autres candidats, qui refusaient tous les dix de proposer aux Français de faire sortir la France de l’UE par la mise en œuvre la plus rapide possible de l’article 50 du traité sur l’Union européenne (TUE).

Du fait de l’engagement de la France dans l’euro et dans l’Union européenne, toutes les grandes décisions de notre politique économique et sociale sont dictées par les « Recommandations » de la Commission européenne, également intitulées « Grandes Orientations des Politiques Économiques (GOPÉ) », que l’institution technocratique bruxelloise publie chaque année à la mi-mai.

Nous avions déjà publié un article pour expliquer quelles seraient les grandes mesures appliquées par le président de la République si François Asselineau n’était pas élu [1]. Il s’agissait tout simplement des GOPÉ pour 2016-2017, dont ce dossier décryptait la « langue de bois » européenne et qu’il est utile de relire aujourd’hui.

Or la Commission européenne vient de publier, ce 22 mai 2017 – soit quinze jours après le second tour de l’élection présidentielle -, la mise à jour annuelle de ces fameuses « Recommandations » [2].

L’examen de ce document révèle que les Commissaires européens – si grassement payés qu’ils gagnent plus que le président de la République française – ne se sont franchement pas fatigués puisqu’ils nous ont presque gratifiés d’un copier-coller par rapport au même document publié l’an dernier, le 18 mai 2016. On n’est pas loin de l’emploi fictif…

 

LE PRÉAMBULE DU RAPPORT DES « GOPÉ » 2017-2018

Notons tout d’abord trois éléments intéressants dans le préambule :

  • 1er élément du préambule

    Le document précise que, « En tant qu’État membre dont la monnaie est l’euro, et compte tenu des liens étroits entre les économies de l’Union économique et monétaire, la France devrait veiller à mettre en œuvre intégralement et en temps utile la recommandation concernant la zone euro, qui est prise en compte dans les recommandations figurant aux points 1 à 4 ci-dessous ».

Il faut noter ici que les points 1 à 4 sont l’intégralité des « recommandations ». Cette note du préambule tord en soi l’argumentaire des européistes (et des crédules) qui ont tendance à atténuer la portée des GOPÉ en expliquant qu’il ne s’agirait que de recommandations et non pas d’obligations.

Rappelons que cela est faux pour au moins deux raisons :

()

Décryptage

1°) Que signifie : « se conformer à la recommandation du conseil du 10 mars 2015 au titre de la procédure concernant les déficits excessifs » ?

Cette formule pour initiés signifie que, comme tous les ans, la Commission européenne exige que la France poursuive une politique d’austérité renforcée.

La version du rapport de l’année 2015 [6] insistait sur le fait qu’ « il est impossible de dégager à court terme d’importantes économies sans ralentir considérablement la croissance des dépenses de sécurité sociale. […] Des économies de 11 milliards d’euros sur les dépenses de santé sont prévues pour 2015-2017, mais des efforts supplémentaires seront nécessaires pour limiter les hausses de dépenses dans ce domaine. »

En bref, les coupes sombres dans la santé, l’assurance-chômage et les retraites vont donc continuer et s’accentuer !

2°) Que signifie : « consolider les mesures de réduction du coût du travail afin d’optimiser leur efficacité de manière budgétairement neutre et d’accroître leurs effets sur l’emploi » ?

Cette formule signifie que  la Commission européenne demande à la France de continuer les politiques du CICE et du « pacte de responsabilité » qui ont pourtant montré à la fois leur inefficacité en termes d’emplois, leur injustice vis-à-vis des artisans, PME et TPE, et leurs coûts extravagants. [7]

3°) Que signifie : «  élargir l’assiette globale de l’impôt et poursuivre la mise en œuvre de la diminution prévue du taux nominal de l’impôt sur les sociétés » ?

Comme ce qui précède, c’est une reprise des GOPÉ 2016-2017 et c’est très simple à comprendre. Il s’agit de baisser l’impôt sur les sociétés et d’augmenter la TVA et/ou la CSG que paient tous les ménages, à commencer par les plus modestes. C’est Robin des Bois à l’envers puisqu’il s’agit de faire payer davantage les pauvres pour enrichir les très riches.

On pourrait imaginer un impôt sur les sociétés plus progressif avec une baisse du taux pour les artisans, PME et TPE qui sont les principaux créateurs d’emplois. Ce n’est pas du tout ce qui est demandé.

C’est à la fois une injustice morale, un scandale social et une stupidité économique insondable.

4°) Que signifie : « améliorer l’accès au marché du travail des demandeurs d’emploi, notamment les travailleurs les moins qualifiés et les personnes issues de l’immigration » ?

Même si ce n’est pas écrit aussi explicitement que dans le document de l’an dernier, la formule codée « améliorer l’accès au marché du travail des demandeurs d’emploi » est une ritournelle bien connue chez les européistes : elle signifie qu’il faut viser la fin des contrats à durée indéterminée (les fameux CDI critiqué comme ayant pour effet de dissuader les entreprises d’embaucher), et au-delà le démantèlement du droit du travail et de nos acquis sociaux.

Parler des personnes issues de l’immigration dans cette demande – c’est nouveau de cette année – n’est pas anodin. Car l’Allemagne a créé des emplois à 80 centimes de l’heure, prétendument pour les intégrer [8]. Il s’agit en réalité d’exploitation de la misère, de concurrence déloyale et de prime au moins-disant social. Cela résume assez bien le « modèle européen ».

5°) Que signifie : «  veiller à ce que les évolutions du salaire minimum soient compatibles avec la création d’emplois et la compétitivité » ?

Cela signifie que, le taux de change de l’euro étant trop cher pour la compétitivité de l’économie française, il faut procéder à une « dévaluation interne », comme le disent les économistes ayant le goût de l’euphémisme.

En clair, cela veut dire qu’il faut geler le niveau du SMIC, voire le réduire. Le salaire minimum en Bulgarie étant d’environ 200 euros par mois selon le cours de l’euro, ce n’est pas demain la veille que l’on verra la Commission européenne demander à la France de redonner du pouvoir d’achat aux Français en relevant substantiellement le SMIC….

En outre, va-t-on vers des SMIC variables comme en Allemagne ? Rappelons que là-bas, il n’y a pas de SMIC horaire dans l’agriculture, dans les secteurs concernés par les travailleurs détachés ou pour les chômeurs de longue durée…

6°) Que signifie : « continuer à lever les barrières à la concurrence dans le secteur des services, y  compris dans les services aux entreprises et les professions réglementées » ?

Il s’agit de « l’ubérisation » de la société française que l’UPR dénonce, comme elle dénonce toutes les autres « Recommandations ».

En clair : il s’agit de mettre en concurrence frontale toutes les professions réglementées que sont les artisans-taxi, experts-comptables, notaires, avocats, pharmaciens, médecins, dentistes, huissiers, etc., avec des agents économiques – français mais aussi roumains, polonais, bulgares, etc. – n’ayant pas les mêmes contraintes en terme salarial ni les mêmes compétences professionnelles validées.

Au bout du chemin, ce sera la chute brutale du niveau de vie de toutes ces professions réglementées et la disparition d’un très grand nombre d’entre ses intervenants.

Conclusion : les Tartuffes de l’élection présidentielle démasqués

Ce Rapport 2017-2018 se révèle un peu décevant, en ce sens qu’il est plus concis que celui de l’an dernier et qu’il ne comporte pas beaucoup d’éléments nouveaux. Peut-être se méfie-t-on à Bruxelles de la publicité que la candidature Asselineau a faite à ces GOPÉ ? Et peut-être a-t-on jugé plus prudent de ne pas « trop en rajouter » ?

Quoi qu’il en soit, la publication de ce rapport confirme toutes les analyses de l’UPR, développées par François Asselineau pendant la campagne présidentielle. Il sonne la fin de la pièce de théâtre de cette élection et démasque les dix autres candidats-Tartuffes qui – de Mme Le Pen à M. Poutou – se sont tous refusés à simplement prononcer le mot même de « GOPÉ ». La réalité rattrape ici toutes leurs belles promesses, inapplicables dans le cadre de notre appartenance à l’Union européenne.

La seule façon d’éviter ce programme mortifère pour la France est de voter massivement pour les candidats UPR lors des élections législatives des 11 et 18 juin afin qu’ils puissent imposer la tenue d’un référendum sur la sortie de l’UE.

Rappelons à cet égard que « changer l’Union européenne », comme le proposent tous les Tartuffes,  implique de changer les traités, ce qui nécessite l’unanimité des États-membres. Cela n’arrivera jamais [9] !

Pour libérer la France des GOPÉ, (…)

Lire l’intégralité de cet article de Charles Henri Gallois sur upr.fr.

Sans commentaire. 

PostHeaderIcon Qui dirige le monde ?

PostHeaderIcon Humour (noir) – Ils sont là

PostHeaderIcon Replay – Entarté, BHL s’est finalement énervé…

PostHeaderIcon Evolution – Saurez-vous deviner le futur nom du LABO SOLEIL VERT ?

Comme nous l’avions annoncé lors de précédents articles, le LABO SOLEIL VERT va bientôt changer de nom et d’adresse url, car il prépare son évolution vers un média encore plus complet et encore plus interactif, et prévoit à nouveau le grand public, après plusieurs années à l’ombre des projecteurs, de rassembler le public le plus large pour l’informer et l’aider à réhausser son niveau de conscience, si tant est que cela soit possible.

futur-logo

Illustration, Nous y sommes au 13 mai…

En ce symbolique 13 Mai 2017, nous vous invitons à faire par de votre idée de nom de domaine qui sera le mieux à même de présenter la thématique que nous souhaitons désormais contribuer à développer à une plus grande échelle qu’elle ne l’est actuellement.

1- Comme les plus anciens intervenants et lecteurs s’en souviennent, nous avions en premier lieu développé la thématique sur le 11 Septembre et la remise en cause de la version officielle : ce fut notamment le cas lors de la période Reopen911…

2- Puis nous avions développé la thématique du Nouvel Ordre Mondial, certains adeptes de la remise en cause refusant alors de voir que le 11 Septembre n’était qu’un terrible et meurtrier épiphénomène dans un agenda encore plus terrible et encore plus mortifère… avec 911NWO.

3- Nous avons ensuite mis le projecteur sur les Illuminatis et l’oligarchie mondialiste des 1% et leurs zélateurs, les véritables tireurs de ficelles de l’ombre… avec Mouvida

4. Puis nous avons tenté de mettre l’accent sur le spirituel comme passage obligé et incontournable de la Résistance au Système, avec 999SPIRITUS.

5. Enfin nous avons tenté de relier tous ces points-clefs pour faire ressortir l’alchimie des idées sur internet, et soutenir les nouvelles forces agissantes sur le net ET désormais en politique, quitte à se couper des anciens animateurs du Mouvement pour la Vérité partis un peu en cacahuète pour certains d’entre eux, avec 713705.

Des évolutions nécessaires

Certains nous reprochent de changer de nom trop fréquemment, ce qui n’est pas faux,  mais ces changements de nom de domaine sont nécessaires car actuellement, le monde change très vite et les lignes de fractures évoluent à vitesse grand V.

Il n’est qu’à regarder certains sites et certaines personnalités qui se disaient jadis anti-Système, et qui depuis ont soit basculé dans un ronron vieillotet déconnecté des réalités actuelles, soit ont carrément basculé dans le côté obscure de la force par manque d’évolutivité !

Toutefois, la nouvelle thématique devait nous occuper pendant de nombreuses années, et nous ne changerons pas d’appellation et de nom de domaine tant que nous n’aurons pas obtenu satisfaction !

Car désormais, la Vérité passe par une nouvelle thématique et aussi par un média plus développé : Comme dans les Pokemon, Le LABO SOLEIL VERT doit marquer son évolution, tel Salamèche devenu Réptincel puis Dracufeu…

Nouvelle adresse url, nouveau nom, nouveau logo, nouvelle forme

Saurez-vous deviner cette nouvelle évolution, centrale dans la quête de vérité, résumée par le futur nom de domaine (déjà réservé à ce jour) ?

Pour cela, nous vous proposons 2 indices :

A. Le nouveau site inclura un nouveau média de communication, que nous n’avions pas utilisé jusqu’alors. 

B. Le nouveau site inclura également le nom de la nouvelle thématique qui opposera les 2 camps du NWO et de la résistance… 

La mise en place du nouveau site se fera prochainement, entre le 13 Mai et le 13 Octobre, mais certainement bien avant que les blés soient mûrs, nous vous en tiendrons bien évidemment informé/e/s.

La Rédaction.

EDIT : Cryptozoon a déjà trouvé l’url du nouveau site, à voir en commentaires ! 

EDIT 2 : Le nom de domaine étant trouvé, saurez-vous trouver quel système nous avons prévu de mettre en place pour ne pas apparaitre à l’image, fidèles à notre principe de rester en retrait par rapport aux idées que nous souhaitons développer ?

Donnez vos pistes en commentaires svp.

PostHeaderIcon Affiche (quasi) officielle – La République En Marche avec Emmanuel Macron

Voici l’affiche (quasi) officielle de la République en Marche, avec Emmanuel Macron !
enmarche-avec-emanuelmacron

PostHeaderIcon Ambiance gueule de bois et couteaux tirés – Tensions au sein du FN après la cuisante défaite de dimanche soir….

Ambiance glaciale entre Papy Le Pen et Flo Philippot au soir du second Tour…

Et pendant ce temps-là, elle s’en fout ! Elle danse MariNe elle danse, elle adore quand ça balance !

PostHeaderIcon Thug Life – La punchline de FA contre tous les zélateurs de l’Oligarchie !

Après 15 jours de vacances, il nous revient en plein forme, plus déterminé que jamais !

PostHeaderIcon Le couple Macron vu par la télévision taïwanaise…

PostHeaderIcon Si vous hésitez encore à voter Macron (plutôt qu’Asselineau)… regardez ça !

PostHeaderIcon Présidentielles 2017 – Tout comme Valls, Fillon enfariné à Strasbourg…

PostHeaderIcon Grand Débat sur BFMTV CNews – Et soudain, François Asselineau a réveillé la Commission Européenne !

Et pendant ce temps, l’Union Européenne vous présente le nouveau billet de 50 EUR :

PostHeaderIcon Incompétence – Pour le Bébé Macron, La Guyane serait …une île !!

PostHeaderIcon Frexit – Sortie n° 17…

frexit-humour-sortie17b-autoroute (1)frexit-humour-sortie17-autoroute

PostHeaderIcon J’SUIS PAS CONTENT ! #69 – Macron, le PNJ de l’enfer… (VS Asselineau & le 18-25)

PostHeaderIcon Humour – « Les Français cherchent un Homme d’Etat ; ils ne cherchent pas un Bisounours. »

PostHeaderIcon Présidentielles 2017 – Magistral, François Asselineau était l’invité du Grand Oral des GG sur RMC

Maitre Sensei Lineau a livré une prestation magistrale aux Grandes Gueules de RMC :


Les grandes gueules : Débat, société, diversité… par numero23

Une exceptionnelle intervention, à des années lumières des propos débilitants des guignols qui ont été pré-sélectionnées par TF1 pour entretenir le temps de cerveau disponible à l’avantage des publicitaires de la chaîne privée !

Dans un monde « normal » et logique, François Asselineau devrait être rémunéré pour ses interventions télévisées, qui sont de vraies conférences…

PostHeaderIcon Quelle sera la politique économique et sociale de tous les autres candidats de la France en 2017 si François Asselineau n’est pas élu président de la République ? Les GOPÉ (Grandes Orientations de Politique Économique) 2016-2017

Sourec : upr.fr

 » Quelle sera la politique économique et sociale de la France en 2017 si François Asselineau n’est pas élu président de la République ? Les GOPÉ (Grandes Orientations de Politique Économique) 2016-2017 

gope

Nous montrions dans deux articles précédents, quelles étaient les GOPÉ 2014-2015 avec notamment les lois dites « El Khomri » ou « Macron » [1] et pourquoi ces recommandations qui découlent de l’article 121 du TFUE (Traité sur le fonctionnement de l’Union européenne) sont incontournables et reprises en France dans le PNR (Programme National de Réforme) [2].
Il convient de se pencher davantage sur ces GOPÉ 2016-2017 [3] puisque ce sera la politique économique et sociale qui sera menée en France quel que soit le candidat élu à cette élection présidentielle 2017, sauf si c’est François Asselineau puisqu’il sortira la France de l’Union européenne. Je tâcherai ici de les décrypter car ces documents sont l’exemple type de la novlangue bruxelloise.

reco-ue-conseil

 

Ce document assez formel commence avant les « recommandations » par toute une série de considérations :

Dans le point 2 de ces considérations, la Commission expose le fait que la France « connaît des déséquilibres macroéconomiques excessifs ». Le rapport parle de croissance faible, dette publique élevée et compétitivité dégradée. Tout ceci est vrai mais il sera intéressant de voir quelles sont les conclusions tirées par la Commission.

Dans le point 5, la Commission analyse le programme national de réforme présentée par la France, tel un élève à son maître, le 29 avril 2016. La Commission note en outre que « les mesures pour atteindre les objectifs prévus en matière de déficit à partir de 2017 n’ont pas été suffisamment précisées. » Le Conseil estime également que « la France risque de ne pas respecter les dispositions du pacte de stabilité et de croissance. Par conséquent, des mesures supplémentaires seront nécessaires pour assurer une correction durable du déficit excessif en 2017 au plus tard. »

Vous l’aurez compris, la Commission et le Conseil veulent que la France baisse ses dépenses publiques. Les points 7 et 8 permettent de comprendre où veut tailler Bruxelles. Les réformes territoriales qui étaient demandées dans les GOPÉ 2014-2015 sont ici louées : « la réforme récente de l’administration locale est susceptible de renforcer l’efficacité du système sur le moyen à long terme. »

Un point très important est évoqué et permettra de comprendre les recommandations : « il n’est pas possible de réaliser d’importantes économies à court terme sans ralentir considérablement la croissance des dépenses de sécurité sociale, qui représentent plus de la moitié des dépenses publiques. » C’est fondamental car depuis 20 ans, il faut noter que les dépenses de l’État stagnent voire baissent en pourcentage du PIB. Les dépenses qui augmentent sont les dépenses sociales, notamment à cause du chômage de masse ou en santé/retraite de par le vieillissement de population. Toute demande significative de baisse des dépenses publiques sera donc au détriment des prestations de santé, d’assurance-chômage ou de retraites.

Passons ensuite aux « recommandations » car les considérations et « recommandations » se recoupent pour les points 9 à 23.

reco-ue

reco-ue02

 

Notons en préambule avant d’analyser les 5 points et de traduire la novlangue bruxelloise que ces « recommandations » sont établies pour la période 2016-2017, comme si l’élection présidentielle ne changeait rien. Et pour cause, dans le cadre de notre appartenance à l’UE, la ligne politique et sociale est déjà fixée. N’était-ce pas M. Juncker lui-même, président de la Commission européenne, qui déclarait « il ne peut y avoir de choix démocratique contre les traités européens. » ?

Les 9 recommandations importantes ci-dessous et leur traduction :

1- « Réduction des dépenses publiques »

Comme nous l’avons vu dans les considérations, il est impossible de réduire de manière importante les dépenses publiques sans remettre en cause les dépenses sociales que sont la santé, l’assurance-chômage et les retraites.

2- « Veiller à ce que les réductions du coût du travail soient pérennisées » et que les « évolutions du salaire minimum soient compatibles avec la création d’emplois et la compétitivité »

C’est assez clair, il faut donc geler le niveau du SMIC voire le réduire. Le salaire minimum en Bulgarie étant d’environ 200 euros par mois selon le cours de l’euro, il y a du boulot…

3- « Réformer le droit du travail pour inciter davantage les employeurs à embaucher en contrats à durée indéterminée »

Il s’agit de pouvoir licencier beaucoup plus facilement et de transformer le CDI en un CDD bis.

4- « Entreprendre une réforme du système d’assurance-chômage afin d’en rétablir la viabilité budgétaire et d’encourager davantage le retour au travail »

Baisser les prestations chômage et réduire la durée d’indemnisation.

5-  « Éliminer les obstacles à l’activité dans le secteur des services, en particulier dans les services aux entreprises et les professions réglementées »

Destruction et mise en concurrence de toutes les professions réglementées que sont les artisans-taxi, notaires, avocats, pharmaciens, médecin, etc.

6- « Prendre des mesures visant à réduire les impôts sur la production et le taux nominal de l’impôt sur les sociétés »

Baisse de l’impôt sur les sociétés et autres taxes sur les entreprises.

7- Élargir « la base d’imposition sur la consommation, notamment en ce qui concerne la TVA »

C’est très clair, on baisse les impôts sur les sociétés et on augmente la TVA, impôt non redistributif et payé par tous les citoyens…

8- « Supprimer les dépenses fiscales inefficaces, notamment celles dont le rendement est nul ou faible »

C’est la fameuse suppression de l’ISF (Impôt de Solidarité sur la Fortune).

9- « Adopter la réforme concernant la retenue à la source de l’impôt sur le revenu des personnes physiques d’ici à la fin de l’année 2016 »

C’est la fin de la notion de foyer fiscal et la remise en cause potentielle de la politique familiale.

En conclusion

Les candidats à la prochaine élection présidentielle auront beau se prévaloir, comme à chaque élection précédente, d’une insoumission, de patriotisme économique, de désobéissance aux traités, de souverainisme, de fermeté avec la Commission européenne, de renégociation des traités [4], etc… en somme encore et toujours d’une autre Europe…[5] les électeurs Français doivent comprendre que sortir de tels slogans creux dans le cadre des traités européens relève de l’oxymore.

Quoi qu’il dise, quoi qu’il ait promis, le candidat élu sera de toute façon contraint d’appliquer les politiques économiques ordonnées par Bruxelles, et ce tant que la France restera empêtrée dans le carcan européen.

Les européistes (et les crédules) ont tendance à atténuer la portée des GOPÉ en expliquant qu’il ne s’agit que de recommandations et non pas d’obligations. C’est faux pour au moins deux raisons : (…)

Lire la suite et la fin de cet article sur upr.fr.

LE COMMENTAIRE DU LABO SOLEIL VERT 

La seule façon d’évite les Gopés qui visent pour la zone France à littéralement tuer le modèle français construit par nos aïeux durant des générations et des générations, parfois au prix du sang versé ???

=>Le Frexit, vite !

PostHeaderIcon François Asselineau, invité des 4 Vérités sur France 2