RECHERCHER

Archive pour la catégorie ‘EDUCATION – HISTOIRE’

PostHeaderIcon Thinkerview – François Asselineau : Présidentielle 2017 sans filtre ?

Source : Thinkerview – Vidéo publiée le 8 mars 2017 et enregistrée le 12 décembre 2016.

Dans le cadre de la présidentielle 2017 en France, la communauté Thinkerview a souhaité exceptionnellement recevoir les candidats.

Tous les candidats n’ont pas accepté l’exercice…

Mais le candidat préféré du Mouvement pour la Vérité s’y est plié bien volotiers, et Thinkerview à quelques parrainages de la qualification, Thinkerview qui avait anticipé cette candidature « surprise » publie l’entretien réalisé en Décembre dernier.

PostHeaderIcon Présidentielles 2017 – Quand Hitler apprendra vendredi prochain qu’Asselineau a obtenu ses 500 parrainages et qu’il est officiellement devenu candidat !

PostHeaderIcon Il ne manque que Pierre Hillard pour donner davantage de sens encore à tout çà – Etienne Chouard, Francis Cousin : Le débat !

Le vendredi 24 février 2017, Étienne Chouard et Francis Cousin se sont rencontrés afin d’exposer leurs visions du monde.

 

  • D’un côté, on retrouve le sympathique et laborieux Etienne Chouard, peu habitué au langage fleuri davantage aguerri aux discours feutrés et réfléchies des salles de classe, qui découvre tout un pan de l’Histoire qui avait été soigneusement occulté par les agents du Système, mais qui face à un dévoilement qui visiblement le bouscule, est prêt à relever le défi et à ne pas rester les bras croisés, pour tenter de faire avancer le schmilblick et la cause du peuple.
  • De l’autre côte on assiste aux démonstrations magistrales de Francis Cousin, qui a compris énormément de choses et est capable de sonder la face cachée de l’histoire (et des inconscients), donnant une image crue mais vrai de la réalité, notamment en ce qui concerne les pré-supposés de la prétendue lutte des classes et de la « gôche » : talentueux, Francis Cousin apporte un éclairage indispensable sur les forces en présence. Mais cet accès aux forces obscures tend à paralyser son action au quotidien…

Les 2 intervenants ont tout notre soutien, le premier pour son volontarisme, le second pour sa perspicacité.

Pour que cette confrontation d’idées soient encore plus fructueuse et percutante, il ne manque à notre avis que Pierre Hillard, histoire compléter le travail de Discernement et pour redonner un peu de sens et de perspective à tout cela !

A noter pour l’anecdote les interventions souvent intempestives de l’un des animateurs du débat, hors caméra, qui s’exprime comme feu le syndicaliste cégétiste Henri Krasucki (c’est la grève) !

PostHeaderIcon Désintox ou manipe ? Quand le Bureau de Vérif’ tentait de dédouaner Laurent Fabius sur Al Nosra, pour le faire passer pour un simple observateur indépendant qui « comptait les points » !

Incroyable travail de réécriture de l’Histoire par la télévision publique, en Octobre 2016 sur France 5, où des propos de Laurent Fabius à propos des rebelles anti-Assad d’Al Nosra sont exfiltrés de leur contexte et manipulés pour tenter de faire accroire qu’il ne les avait pas prononcés !

Voici la phrase dans son intégralité, qui est très explicite quand au fond de la pensée de Fabius à ce moment-là :

*** En revanche, la décision des Etats-Unis de placer jabhat al-Nosra, un groupe djihadiste combattant aux côtés des rebelles, sur leur liste des organisations terroristes , a été vivement critiquée par des soutiens de l’opposition. M. Fabius a ainsi estimé , mercredi, que « tous les arabes étaient vent debout » contre la position américaine, « parce que, sur le terrain, ils font un bon boulot. » *** 

Pire, s’apercevant qu’il était allé beaucoup trop loin (du fait des réactions suscitées sur le web), Fabius avait tenté plusieurs jours plus tard, sans convaincre, de corriger un petit peu sa bourde, et le Bureau des vérificateurs autoproclamés de France 5 fait passer ce petit rétropédalage formel où il s’inquiétait simplement de la destination finale des armes allouées par l’occident aux terroristes anti-Assad pour une grande « attaque frontale » (sic) contre « les djihadistes d’Al Nosra » (re-sic du journaleux) de la part de l’Ancien Ministre des Affaires étrangères et actuel Président du Conseil Constitutionnel, lol !

Et contrairement à ce que raconte le journaliste de manière effrontée, Fabius ne se contentait absolument pas de « compter les points » de part et d’autre dans une position d’arbitre, mais il était au contraire très virulent et ouvertement partie prenante contre Assad et pro rebelles dits « modérés » !

Bientôt, les journaliste stipendiés directement par le Système, mais se présentant sans rire comme des indépendants qui lavent plus blanc que blanc, nous raconteront que Fabius n’a jamais dit qu’Assad ne méritait pas d’être sur terre, mais qu’il ne faisait que citer des propos qu’il aurait vaguement entendu de retour d’un voyage à la Maison Blanche ou on ne sait trop quelle sornette…

Tout cela est grotesque, écoeurant et confondant de mauvaise foi manipulatoire, et confine à une forme de néo-révision de l’Histoire, faisant passer Fabius pour un opposant à Al Nosra alors que tout le monde sait bien que les occidentaux finançaient ceux qui étaient alors présentés comme des rebelles « modérés » !!!

Si vraiment Fabius n’avait pas voulu évoquer le « bon boulot » d’Al Nosra sur le terrain, il se serait désolidarisé de cette prétendue citation et aurait immédiatement fait une mise au point en déclarant qu’Al Nosra était l’ennemi à combattre : A l’époque, Fabius était le plus important diplomate de la « plus grande diplomatie du monde », il connaissait forcément le sens des mots et avait tout moyen de rectifier le tir si besoin était, en condamnant publiquement les rebelles d’Al Nosra et leurs alliésen Syrie.

En conclusion de ce débunking des débunkeurs stipendiés

Vite – il est urgent pour celles et ceux qui ne l’ont pas encore fait – de mettre leur télévision directement à la poubelle (en déchetterie, surtout pas chez Emmaüs ou sur le bon coin), avec à la clef un bonus de 140 EUR d’économie annuelle pour la lutte contre la pollution des esprits.

PostHeaderIcon Doxa élitiste et fiasco – Césars, Oscars et Escarres : Quand la profession s’auto-congratule pour les services rendus au Système !

La cérémonie des Oscars a été le théâtre d’un fiasco monulental, avec le couronnement d’un mauvais film… avant que la bourde ne soit enfin corrigée… Comme nous avons déjà pu l’évoquer par le passé, il n’est pire et plus puissante propagande que celle colportée de nos jours par le Cinéma : bien pire que la presse alignée, bien pire que la télévision débilitante, pire que la musique écervelante, pire que les livres et les romances avilissantes, le Cinéma contemporain s’avère subreptice et insidieuse !


Vidéo archive : Revivez en exclusivité la 17ème interminable Nuit des Escarres, cette soirée inoubliable ridiculisant le monde égotique et soumis du Cinéma, animée perfidement par les Inconnus…

Grâce à des moyens colossaux (les films coûtent souvent des millions d’Euros à produire) et à un format efficace (1h30 de propagande affinée au scalpel), le cinéma contemporain parvient à relayer toute la doxa des élites néomondialistes et autres illuminatis (aussi discrets que riches), et à pervertir les spectateurs même les plus avertis, qui se présentent dans les salles obscures en mode « récepteurs » [on], prêts à gober tels des poissons dans leur bocal n’importe quelle idéologie prémâchée et plus ou moins perverse, du moment qu’elle est professée sous de beaux atours, par des belles gueules de stars accrochant bien la lumière !

S’appuyant sur des stéréotypes éculés et flattant les plus bas instincts, utilisant des ficelles aussi énormes qu’efficaces, basées principalement sur l’esthétisme, l’émotionnel et les trucages, les réalisateurs de films, financés (comme la presse) par « l’Etat profond », parviennent à faire passer quasiment toute l’idéologie de la classe dominante aux gogos-spectateurs, qui pour la plupart n’y voient que du feu…

Année après année, génération après génération.

Et si les spectateurs n’y voient souvent que du feu, ce n’est pas du feu de Dieu dont on parle, mais bien plutôt du feu du Diable, en tout cas du feu de Mammon, le véritable Maître du « Grand Cinéma » contemporain (hollywoodien, mais pas seulement) .

Surenchères émotionnelles, séduction et manipulation

Le fétichisme de la marchandise cinématographique, intrinsèquement porté vers la surenchère émotionnelle lui assurant de se perpétuer sans trop lasser son public, dans son mouvement historique imperturbable, multiplie alors les scènes de meurtre et de sexe de plus en plus explicites et réalistes, histoire de gratter au plus profond des bas instincts de ses nombreux cobayes volontaires, en mal de sensations fortes, cherchant le temps d’une séance de projection à s’échapper de leurs vies de plus en plus lobotomisées, de plus en plus mornes et plates.

Ou tout du moins à faire semblant.

S’ils n’étaient de faux grossiers plagiant le Dialogue aux Enfers entre Machiavel et Montesquieu , nombre des Protocoles des Sages de Sion résumeraient à merveille les grosses ficelles utilisées par nombre de Professionnels du Cinéma, qui sont souvent rétribués à la hauteur de leurs services rendus à leur(s) Maître(s).

Mais tout ceci ne serait, évidemment, que pures coïncidences : il ne s’agirait quand même pas de gâcher la fête !

PostHeaderIcon Analyse du Système – Ingrid Riocreux dénonce la reductio ad hitlerum de la pensée dominante

Source : bscnews.fr 

« Agrégée de lettres et maître de conférences à l’Université, Ingrid Riocreux a jeté un pavé dans la mare médiatique avec cet essai* passionnant. Selon elle, les médias décryptent, analysent et orientent l’actualité selon un canevas idéologique. Le propos est dense, corrosif et brillant. Ingrid Riocreux nous explique plus en détails en quoi les enjeux manichéens voulus par une certaine partie de la presse ouvrent un débat profond sur la démocratie et le libre arbitre.

Vidéo archive 2016 – Interview d’Ingrid Riocreux sur le langage employé par les journalistes 

Qu’est-ce qui vous a poussée à écrire ce livre, Ingrid Riocreux ? Y-a-t-il un événement en particulier qui a déclenché l’envie de vous exprimer sur ce sujet ?
J’ai commencé à écrire ce livre quand je donnais des cours de rhétorique à de futurs journalistes, à la Sorbonne. Comme je voulais rendre mon propos le plus concret possible, j’ai décidé de prendre des exemples dans l’actualité et je me suis aperçue qu’il existait une véritable langue des médias, une manière de parler propre aux journalistes, avec ses formules toutes faites, sa syntaxe, et ses mots porteurs d’un pré-pensé qui conditionne notre compréhension du monde. Cela dit, bien avant d’entreprendre l’écriture de ce livre, il y a bien un événement qui a représenté pour moi une prise de conscience de la puissance de conditionnement des médias. J’appartiens à ce qu’on a appelé la « génération 21 avril ». En 2002, j’étais en classe de première. À la maison, nous n’avions pas la télévision et je ne m’intéressais pas du tout à l’actualité. Or, quand Jean-Marie Le Pen s’est retrouvé au second tour, j’ai vu mes camarades devenir dingues ! Ils pleuraient, ils accusaient ceux qui ne venaient pas aux manifs d’être des complices du fascisme. Comme ils savaient que je n’avais pas la télé, ils se sentaient investis d’une mission à mon égard et m’expliquaient «  Le Pen, il est comme Hitler !  ». Or, déjà au collège, les copines avaient essayé de m’expliquer la guerre du Kosovo comme ça : « Tu dois comprendre que Milosevic, il est comme Hitler !  ». Le caractère systématique, abusif et abêtissant de la nazification médiatique m’est apparu à travers le discours des autres, bien avant que je me mette à suivre l’actualité. Et cela m’a vaccinée à vie !

Vous avez parlé chez nos confrères de RMC « d’un bain idéologique » dans lequel sont les journalistes. Pouvez-vous expliquer cette notion de « bain idéologique » ?
Dans lequel ils sont et dans lequel ils nous plongent ! Les médias nous rappellent en permanence ce que nous devons penser sur tel ou tel sujet. Ils fixent la ligne officielle de la pensée autorisée. Et le discours médiatique jouit d’une énorme puissance prescriptive, aussi bien sur la forme que sur le fond. Comme je le dis dans mon livre, quand on est prof, on a beaucoup de mal à faire accepter que tel ou tel mot n’existe pas, ou ne s’emploie pas de telle manière, face à des élèves soutenant que « à la télé, ils disent comme ça ». Eh bien, c’est pareil pour les idées portées par ce discours. Nous savons d’instinct ce que nous pouvons dire et ce que nous ne pouvons pas dire, ou pas dire trop fort, ou pas avec n’importe qui. Car nous avons très bien intériorisé la ligne officielle. Il y a un discours spécifique aux médias sur des sujets comme l’immigration, le climat, la condition des femmes, la pédagogie, les mœurs, etc. Et ce discours n’est pas réductible à la doctrine d’un parti. C’est le dogme auquel nous sommes appelés à communier, une espèce de garantie d’unité, même si ce n’est qu’une unité de façade maintenue par la crainte généralisée d’être considéré comme un individu divergent.

Justement, vous abordez la question à la fois passionnante et terrifiante de l’inquisition médiatique qui «  traque la pensée déviante » qui s’écarte donc du politiquement correct. Comment se caractérise cette inquisition médiatique ?
Il faut rappeler ce qu’est fondamentalement l’inquisiteur, afin d’éviter de le réduire à une figure du passé nécessairement associée à la prévalence sociale de la religion. L’inquisiteur est le garant de la paix civile, dans la mesure où il est le gardien du dogme. Il s’assure que les discours déviants ne prennent pas trop d’ampleur et ne mettent pas en péril la concorde, l’unité de la société qui repose sur une adhésion consentie ou contrainte au dogme officiel. On peut dire qu’il assure la police de la pensée. Et ce n’est pas nécessairement quelqu’un de cruel ! L’inquisiteur n’a pas le pouvoir de condamner à mort, ce n’est même pas lui qui soumet les gens à la question, c’est-à-dire à la torture. Il se charge des questions. De même, quand un journaliste demande « Regrettez-vous d’avoir dit cela ?  », quand il traque les « dérapages  » et appelle au « rétropédalage  », il est dans une posture inquisitoriale. Et comme devant l’inquisiteur, si vous présentez des excuses, si vous vous humiliez, si vous récitez bien votre acte de contrition, vous reprenez une vie normale. Si vous persistez, on vous adjoint définitivement le qualificatif de « sulfureux » et tout ce que vous pourrez dorénavant dire ou faire sera discrédité par principe.

[…]

Vous évoquez également l’idée de sujets à charge « le journaliste a donc trouvé un modus vivendi confortable : il n’enquête que sur les gens à qui il veut nuire ». N’est-ce pas là l’effondrement de l’éthique journalistique donc par conséquence du rôle fondamental de la presse et, plus généralement, un affaissement de la démocratie ?
Si, vous le dites fort bien. C’est calamiteux mais c’est un fait. Les infiltrations ou les enquêtes à charge visent toujours les mêmes et épargnent toujours les mêmes. On s’infiltre dans un groupe de lutte anti-IVG ou dans une cellule locale du FN. On ne s’infiltre pas dans un groupuscule antifasciste ou dans un service d’orthogénie, un Planning Familial ou un lobby antiraciste. C’est comme ça.

Comme vous le mentionnez, un journaliste qui se hasarderait à « une lecture anti-conformiste du réel » pourrait être excommunié. Qu’est-ce que cela dit du fonctionnement de la presse en France ?
Cet aspect est très important. On peut parler de fonctionnement totalitaire. Les journalistes traquent les dérapages chez tout le monde, y compris et peut-être prioritairement chez leurs confrères. Il y a les cas lourdement médiatisés et il y a tous ces petits rappels à l’ordre entre collègues, dont on n’entend pas parler hors du microcosme journalistique. J’ai découvert cela après la publication de mon livre : j’ai eu droit à des confidences en off, comme on dit. Et cela commence dans les écoles de journalisme. Mais en réalité, ce qu’il faut bien comprendre, c’est qu’il règne une pratique généralisée de l’autocensure : on reprend les mots des autres parce que comme cela, au moins, on est certain de ne pas avoir de problème. D’un côté, c’est rassurant : il n’y a ni complot, ni grand gourou occulte. Tout cela est très humain. Mais c’est en même temps inquiétant car on constate que la pression de groupe est énorme.

[…]

Lorsqu’on met cette question en perspective avec la crise des médias, est-ce l’une des causes du désintérêt grandissant des lecteurs pour la presse ?
Désintérêt, le mot est faible. Il y a une véritable méfiance envers les médias et l’on constate que, pour les hommes politiques, il devient extrêmement vendeur de se faire détester des journalistes, d’apparaître comme une cible de la presse. Trump s’est fait élire en grande partie sur cette stratégie. Cela signifie que les médias sont devenus des repoussoirs. Le mythe du contre-pouvoir libre et objectif a vécu.

Lire l’entretien complet sur bscnews.fr

LE COMMENTAIRE DU LABO SOLEIL VERT 

Une excellente et juste approche de la doxa élitiste et du rôle opéré par les gardiens du Temple des journalistes pro-Système !

  • Ingrid Riocreux, La langue des médias, Destruction du langage et fabrication du consentement, Editions du Toucan, 336 pages, 20 euros

PostHeaderIcon Conférences de PPDA – Napoléon, Hitler, Poutine, similitudes et différences…

Conférence de Philippe Ploncard d’Assac du 11 février 2017.

A chacun et chacune de se forger sa propre opinion !

PostHeaderIcon Rappel urgent – Débarrassez-vous définitivement de votre téléviseur et libérez enfin votre vie quotidienne !

Source : par Gabriel (son site)  sur Agoravox.fr

« Une arme de destruction massive

Fléau des libertés, léthargie de la pensée, la grande servitude télévisuelle acceptée, digérée et désirée par le spectateur passif, génocide et asservit les populations.

tv-cage

C’est la grande force et l’efficace outil du pouvoir que d’être parvenu à vous faire aimer les chaines qui anesthésient vos raisonnements, masquent ou travestissent la réalité par des mensonges que vous acceptez comme vérité. N’avalez pas ce que l’on veut vous faire croire, réfléchissez, cherchez et testez le par vous-même. La télévision est l’apanage de la grossièreté, elle ne s’adresse pas à la raison mais aux passions, à l’émotion, au binaire. On aime ou on n’aime pas mais, on ne réfléchit pas. Elle vous empêche de penser les causes en vous abreuvant des effets qu’elle vous impose. Elle vous donne sa vérité à croire comme la seule et l’unique. Ne chercher pas à comprendre, les médias vous le disent, voyez cette publicité débile sur certains articles : « Vue à la télévision », croyez vous que ce soit un gage de qualité, d’honnêteté ? Le meilleur moyen de tuer la lecture, d’étouffer la curiosité, d’abandonner ses projets de voyages, de refuser de sortir entre amis, c’est d’allumer cette bonimenteuse.

tv-marionnettes

La télévision est une arme de destruction massive, elle est devenue un objet de culte dans tous les foyers. Les chaises, les fauteuils et les canapés sont tous tournés vers cet objet de dévotion, tel les croyants vers la Mecque ou le crucifix. Elle a envahi toutes les pièces de votre habitation, salon, cuisine, chambre… C’est le dispositif de référence des gouvernements pour asservir les populations, le saint Graal des multinationales pour calibrer, gérer et réduire l’homme à sa seule fonction de consommateur. Elle est là pour vous faire du pathos, de l’émotion facile, de l’émotion gratuite, faisant abstraction de la raison. C’est une grande manipulatrice qui vous fabrique des désirs et exacerbe les passions les plus malsaines. Plusieurs heures par jour les citoyens viennent religieusement s’abreuver à la bonne parole médiatique. Elle vous donne à consommer de l’information manipulée, pré-dirigée et contrôlée. Elle vous rince le cerveau avec des émissions de téléréalité expurgées de la plus petite trace d’intelligence. Vous distrait aux séries accoutumant à la violence, à la trahison et aux amours impossibles. C’est une religion planétaire qui a ses adeptes dans tous les pays. Le pixel a remplacé la chair, la simulation le réel, le phantasme la réalité. Fabuleux outil d’images falsifiées, de discours mensongers et de nuisibles propagandes.

tv-chaines

Nous pouvons faire un parallèle avec l’allégorie de la caverne de Platon où les ombres projetées étaient prises pour certitude. Il en va de même pour la télévision où la virtualité fabriquée vous est assénée comme évidence. Le temps télévisuel dilue le passé et l’avenir dans un présent fictif. Ses minutes médiatiques sont mensongères. Elles abolissent le temps de la réflexion, le temps de l’intelligence, de la pensée. Les médias et la télévision cultivent, alimentent et imposent le nihilisme. La télévision vole des pans entiers de votre vie en vous confinant dans une inactivité cérébrale préjudiciable afin d’offrir du temps de cerveau disponible pour Coca cola (en autres). Elle est faite pour ceux qui, n’ayant rien à dire, tiennent absolument à le faire savoir. Les médias vous servent une vérité toute faite, packagée, validée par l’image préfabriquée. Circulez il n’y a rien à discuter, à débattre, interdit d’analyser les causes, contentez vous des effets et, si vous n’avalez pas la soupe, c’est que vous n’avez rien compris alors, on va vous réexpliquer jusqu’à l’indigestion tacite, l’acceptation automatique. Elle est faite pour que vous restiez des imbéciles mal informés et dociles. La télévision, c’est le monde qui s’effondre sur le monde. Débranchez l’instrument et luttez contre cette dérive temporelle qu’il vous impose sur le temps qu’il vous vole, reprenez le contrôle de vos vies.

Bien sur on m’objectera qu’il est facile de ne pas subir, il suffit d’appuyer sur le bouton « OFF », qu’on peut choisir ce que l’on regarde et que nous ne sommes pas accroc à la boite à sottises, que ce n’est pas elle qui nous maitrise etc etc… Un buveur régulier est persuadé qu’il n’est pas alcoolique et qu’il peut arrêter quand il veut, la bonne blague ! Demandez aux adhérents des AAA ce qu’ils en pensent. Amis de la zapette vous n’êtes pas dépendants dites vous ! Alors le test est simple : « Débranchez votre télévision et voyez le temps que vous tenez sans rallumer l’essoreuse à neurones. » Ainsi vous serez seul juge de la manière dont vous consommerez les précieuses secondes de votre vie. La télévision n’exige du spectateur qu’un seul acte de courage mais il est surhumain, c’est de l’éteindre. Enfin libéré, vous découvrirez qu’une fenêtre est plus transparente qu’un écran et que la vie qu’on y voit s’exprimer peut encore vous surprendre et vous grandir. Nous n’avons pas d’emprise sur le temps qui passe mais nous avons le choix de savoir quoi faire de ce temps qui passe et, celui-ci n’a de sens que par ce que l’on décide d’en faire. Vous ne pouvez changer le passé ni interférer sur l’avenir cependant, vous êtes maître de votre présent alors densifiez le car, chaque minute de votre vie est unique. C’est dans cet espace que réside votre trésor temporel.

tv-cul

Evidemment l’instrument télévision en tant que tel n’est pas responsable des inepties qu’il émet. Tout comme une machine à laver n’est pas responsable de la qualité de la lessive qu’on y introduit. Si en sortie le linge est sale ou qu’il a déteint, c’est que le produit est inapproprié ou volontairement placé là, pour y obtenir le résultat catastrophique que l’on constate. De même pour la télévision, le problème vient de l’utilisation purement libérale qui en est fait, de ce qu’en fait le marché : « Un pur dispositif à abrutir et à consommer ». Il est triste et dommageable que cette fabuleuse invention de communication ne serve pas la vérité, la connaissance, la culture. Qu’elle rende les hommes malheureux à force de débiter ses mensonges, de vomir ses catastrophes et alimenter la peur dans le seul but de servir une élite corrompue et assoiffée de pouvoir.

Ce sur quoi nous n’avons pas de pouvoir, il faut y consentir par contre, ceux sur quoi nous avons le pouvoir, il faut le vouloir. C’est l’aléatoire qui mène le monde mais nous pouvons, avec de la volonté, réécrire et changer les chaines causales. Le hasard, c’est Dieu qui se promène incognito. Le vouloir, c’est l’homme en mouvement, celui qui restant éveillé, lutte pour ne pas subir. »

LE COMMENTAIRE DU LABO SOLEIL VERT 

La place de la Télé poubelle est… à la poubelle !

Comme le rappelle François Asselineau, ne regardez plus la télévision et n’écoutez plus la radio si vous voulez être informé convenablement.

Le plus tôt vous couperez le cordon ombilical, le mieux ce sera, et de surcroît vous ferez de juteuses économies pour pouvoir vous rendre dans la nature pour vous ressourcer et apprendre de la Création,.

Mais comme toujours, à chacun et chacune de se forger sa propre opinion !

 

PostHeaderIcon Sombre philo – Charles Robin s’essaie à la philosophie et se propose de vous initier !

Source : E&R

Pour ce 66ème numéro de L’Heure la plus sombre, Vincent et Xavier recevaient le philosophe Charles Robin, spécialiste de la critique du libéralisme.

>> ECOUTER L’EMISSION ICI <<

Au sommaire :

Introduction
1’17 : Qui êtes-vous ?
2’40 : Des contradictions de l’extrême gauche
5’40 : Le libéral-conservatisme : une contradiction
10’35 : Extrême gauche et droite libérale : les deux faces d’une même pièce
15’00 : Vers un « anticapitalisme intégral »
18’50 : Et le terme « réactionnaire » ?
21’35 : Le nationalisme est-il révolutionnaire ?
24’50 : Pourquoi la philosophie ?
26’04 : Descartes et la raison
27’50 : Tous philosophes ?
29’25 : De l’importance des mots pour penser
31’50 : La liberté n’est pas absolue
35’00 : Déterminisme de la vie ?
37’20 : Il faut lire !
41’00 : « Chacun sa vérité » ?
44’00 : Le Bien et Dieu
46’40 : « Il faut profiter de la vie » ?
52’00 : Le libéralisme et la liberté individuelle
54’00 : Et l’amour dans tout ça ?
1’01’26 : Philippe Guêpe, album Le Retour du roi, « Les Américains », Kontre Kulture Musique

LE COMMENTAIRE DU LABO SOLEIL VERT

La philosophie est une bonne école de la vie…

La pensée de Charles Robin apparaît au premier regard un peu moins accomplie et érudite que celle d’un Francis Cousin, forcément, MAIS l’avantage de Charles Robin, pour toutes celles et ceux qui découvrent la philosophie ou se perfectionnent, et qui en sont pas habitués aux concepts très abstraits et à un champ lexical dense, tient en ses facilités d’élocution, ses capacités pédagogiques et didactiques supérieures !

Charles Robin, sur la forme tout du moins, propose dans son peuvre une bonne porte d’entrée vers la philosophie, l’anti-chambre de l’élévation spirituelle avec l’intuition et avec la foi, et nous conseillons donc vivement à chacun et chacune la lecture de son livre « Tous philosophes » (même si pour notre part nous ne l’avons pas encore lu au moment de la rédaction de cet article et ne savons pas vers quel côté il nous amène au final : à chacun et chacune de se forger sa propre opinion).

Pour rappel, le spirituel dépasse la philosophie dans le sens où le Spirituel, basé sur la philosophie, transcende celle-ci par la mise en application dans le monde sensible et au quotidien des valeurs positives que l’on a pu acquérir, soit par la déduction philosophique, soit par intuition, soit par la foi.

La philosophie donne des outils de compréhension et d’analyse, mais en rien elle ne remplace l’action : « Montre-moi ta foi qui n’agit pas »…

Ces fondamentaux étant rappelés, bonne écoute et bonne lecture !

PostHeaderIcon Résistance anti-NWO – Qwant, le moteur de recherche français qui, lui au moins, respecte votre vie privée

Source : tempsreel.nouvelobs.com

« Qwant, le moteur de recherche français qui respecte votre vie privée

Le moteur de recherche français Qwant a été bâti autour de l’idée de respect de vos données personnelles. Cinq raisons d’essayer.

qwant

Le petit moteur de recherche français Qwant, créé en 2013, a jusqu’ici peiné à convaincre. Mais il repart dans une offensive qui, cette fois, pourrait porter ses fruits. La puissante Caisse des Dépôts a annoncé jeudi y injecter 15 millions d’euros, aux côtés de son actionnaire de référence le groupe allemand Axel Springer, qui suit cette augmentation en remettant 3 millions au pot. Les cofondateurs Éric Léandri et Jean-Manuel Rozan, qui restent majoritaires, ont désormais les moyens de se développer. Ils veulent embaucher 1 000 personnes d’ici 2021 et investir massivement en R&D et marketing, notamment en France, Allemagne et Italie.

lean-qwan
Illustration – Éric Leandri, cofondateur de Qwant

Éric Léandri, Président de Qwant, l’espère :

« D’ici 2020, au moins 10% des internautes européens auront compris qu’il est important de protéger leur vie privée ! »

Ce qui représenterait pour Qwant un objectif de chiffre d’affaires de 500 millions d’euros en 2021, sur un marché mondial des moteurs qui pèserait alors une trentaine de milliards. Le timing pour bâtir un contrepouvoir à l’écrasant Google (95% du marché européen du search) n’a jamais été meilleur.

Alors n’hésitez plus ! Voici cinq bonnes raisons d’essayer Qwant :

 

1. Qwant respecte votre vie privée

Un moteur de recherche sait TOUT de vous. À travers vos requêtes, vous lui « parlez » santé, amour, politique, enfants. « On dit souvent que personne ne vous connait mieux que votre mère. C’est faux ! », plaisante Léandri. Non seulement Google sait tout de vous, mais il en tire des bénéfices : il conserve votre historique de navigation, cible ses résultats et vend les espaces de publicité sur ses pages, en fonction de votre profil. Sans même parler des résultats shopping, qui seraient biaisés en faveur de ses propres services. C’est tout l’enjeu des procédures en cours à Bruxelles.

Qwant, à l’inverse, a été bâti autour du respect de vos données personnelles. Il n’utilise pas de cookies, ne garde pas vos traces numériques en mémoire et tourne sur une infrastructure indépendante, avec des serveurs localisés en France. Les résultats affichés seront les mêmes, qui que vous soyez et où que vous vous trouviez (à moins que vous ne vous localisiez de vous-même, pour faciliter vos recherches).

Cet argument a le vent en poupe, face à un GAFA (Google, Apple, Facebook, Amazon, Microsoft) habitué à vivre du mining de vos data. Pour Alberto Chalon, directeur général de Qwant :

« Le “privacy by design” n’est plus une contrainte, mais une force. »

Évidemment, les sites sur lesquels vous atterrissez via une recherche sur Qwant, eux, continuent à vous pister. Mais ça, c’est une autre histoire… Il faut par ailleurs choisir un navigateur « libre » comme Mozilla FireFox (au lieu de Chrome, explorer ou Safari) qui bloque les traceurs publicitaires, sous peine de voir les prix des billets d’avion grimper brutalement lors de vos visites successives. Firefox permet d’ailleurs d’installer Qwant comme moteur par défaut.

2. Qwant est de plus en plus performant

L’argument de la vie privée ne serait pas suffisant si Qwant n’était pas efficace. Mais, de l’avis général, il est devenu très satisfaisant. J’ai moi-même essayé le service que j’ai trouvé pertinent, notamment parce qu’il permet de chercher sur le web, mais aussi dans l’actualité, les images, les réseaux sociaux. Surtout, après un mois complet de test comme moteur par défaut sur tous ses appareils, le blog de technologie Korben.info, qui l’avait autrefois descendu, qualifiant ses résultats de « merdiques », est devenu un adepte, affirmant :

« Google n’est plus, pour moi, un passage obligé sur le net..
Que ce soit pour des requêtes basiques ou des choses plus techniques ou plus élaborées, Qwant répond maintenant à mes requêtes avec pertinence et rapidité, y compris quand je commence à verser dans les trucs techniques bien tordus, qu’ils soient rédigés en français ou en anglais. » (…) »

Lire la suite et la fin de cet article sur  tempsreel.nouvelobs.com.

LE COMMENTAIRE DU LABO SOLEIL VERT

Google vient de se compromettre avec Le Monde et Facebook dans le fumeux projet orwellien du Decodex : il peut être intéressant de soutenir le projet Qwant qui s’est posé comme mission initiale de ne pas reproduire les graves dérives néo-mondialistes de google et son intrusivité inquiétante sur la vie privée !

Le LABO SOLEIL VERT s’engage à tester la bête dans la durée Qwant durant les prochaines semaines, et nous ferons part de notre avis dans un article dédié.

Pour découvrir Qwant : https://www.qwant.com/

Nous invitons toutes les personnes qui se sentent proches du Mouvement pour la Vérité de tester également cet outil dans la durée et de nous donner leur avis lors de prochains articles dédiés…

PostHeaderIcon Révélations – L’Otan et l’Union européenne étaient derrière l’OP Décodex

Source : Réseau Voltaire

« L’état-major militaire de l’Union européenne a dévoilé son rôle dans la création d’un service du quotidien Le Monde visant à décrédibiliser des sites Internet, le Décodex.

euro-otan-decodex

Ce service, techniquement subventionné par Google et Facebook, entend lutter contre l’influence russe supposée en Occident en accusant les sites Internet contestant l’Otan de ne pas être sérieux et de relayer la « propagande » supposée de Moscou.

Plusieurs médias ont été choisis pour collaborer à ce projet. Ils sont tous français, la racine du mal étant, selon les promoteurs de la campagne, non pas Sputnik et Russia Today, mais le Réseau Voltaire. »

LE COMMENTAIRE DU LABO SOLEIL VERT

Ceci expliquant cela… une fois encore François Asselineau, visé personnellement par le Responsable du Décodex, avait raison : les adversaires de la liberté d’expression en zone France sont bel et bien l’Otan et l’Europe!

PostHeaderIcon Paris – Des Antifas brisent la vitrine d’une commerçante d’origine asiatique : elle s’insurge et s’évanouit !

La violence des groupuscules antifas, prenant prétexte du viol par des policiers du «jeune Théo» dans le 93, s’est dirigée contre des commerçants de la rue de la République mercredi soir à Paris, parmi lesquels une bijoutière d’origine asiatique, regardez :

Face à la violence des antifas, la commerçante issue de la diversité et sous le choc de l’attaque antifasciste s’est écrié «ç’est ça les Français !», avant de s’écrouler devant son magasin dévasté par les vandales protégés par le Système…

Nul doute que cette vidéo va buzzer en Asie, et que Paris, la ville Lumière (fm) de plus en plus délaissée par les touristes et les habitants (même les migrants n’en veulent plus), va encore y laisser des plumes…

Quant aux antifas, ils continueront à couler des jours tranquilles, sous la double protection de la plupart des partis politiques autorisés et de la «justice»…

PostHeaderIcon PPDA – Le double visage de la franc-maçonnerie

Conférence sur la Franc Maçonnerie livrée au début de l’année 2017 par Philippe Ploncard D’Assac, alias PPDA (l’autre évidemment).

Comme toujours à chacun et à chacune de se forger sa propre opinion, mais ça dépote ferme contre les comploteurs présumés, y compris contre certains milieux pseudo-cathos ‘sous influence » !

PostHeaderIcon Foi en la France et en l’Avenir – Les convictions profondes de François Asselineau

PostHeaderIcon Système – Debout sur la Pyramide Bleu-illuminati à Lyon, Macron et son Ambiance Team démasqués !

Au fait, et avant de regarder les techniques de communication scientifiquement élaborées et employées par les puissants sponsors de Macron, aviez-vous repéré la pyramide bleu-illuminati sous ses pieds (Macron représente symboliquement l’oeil qui voit tout des Illuminatis au-dessus de la pyramide bleue, voir notamment à 13’05 »), au milieu de la salle lyonnaise, devant 8 000 gogos manipulés par les initiés ?

Un petit clin d’oeil des élites qui cornaque Macron au Mouvement pour la Vérité, histoire de montrer que rien n’arrêtera leur poulain…

D’ailleurs, n’est-ce pas le Maire Franc-Maçon de Lyon Gérard Collomb soi-même qui présente la cérémonie censée lancer la campagne de la marionnette de la finance mondialiste ?

Mais attention au fameux grain de sable qui pourra intervenir à tout moment…

Officiellement, il ne s »agit que de pures coïncidences, bien évidemment, mais désormais, vous ne pourrez plus dire que vous ne saviez pas.

PostHeaderIcon L’arroseur arrosé – Le papier journal Le Monde banni de Wikipedia pour plus de 9 mois pour diffusion de fake news !

Source : lescrises.fr

« Le Monde banni de Wikipédia pour y avoir créé volontairement des “Fake news” !! (…) »

wikipedia-lemonde-banni01

wikipedia-lemonde-banni02

Lire l’ensemble de cet article fort bien documenté sur le souvent excellent site lescrises.fr d’Olivier Berruyer.

LE COMMENTAIRE DU LABO SOLEIL VERT

Cette information est tellement énorme que « les grands journalistes » des « grands médias alignés » (ceux fichés en Vert) n’ont pas osé la diffuser, de peur sans doute de représailles : l’ancien journal de référence Le Monde a ainsi été pris la main dans le sac par les administrateurs de la plateforme Wikipedia pour avoir tenté de diffuser de fausses informations (des fake news) sur ses pages, sous prétexte de les combattre !

L’affaire est gravissime, puisque l’ensemble de la Rédaction du Monde (toutes les adresses ip en provenance de ce vieux papier journal poussiéreux) a été bannie de Wikipedia, pour une durée supérieure à 9 mois (uns sanction particulièrement lourde) !

Il faut dire que Wikipédia a été assez mal annoté (en gris) par les  Décodeurs, le désormais célèbre groupuscule proche de la mouvance idéologique néo-mondialiste et financé par le potentat oligarchique (entre ses détenteurs officiels pleins aux as et les financeurs à demi occultes du Decodex,, via le mastodonte atlantiste Google)…

MDR 😮 !

Cette nouvelle affaire de l’arroseur arrosé est franchement sidérante, et pour ne pas dire hilarante, et gageons que l’ancien journal de référence, à force de jouer au petit malin, pourrait finir par perdre des plumes et son aura déjà bien affadie chez les plus crédules, et totalement éteinte chez les opposants au Système…

L’hôpital qui se fout de la charité se retrouve ridiculisé par l’encyclopédie collaborative Wikipédia, pourtant bien peu subversive, c’est dire à quel point le papier journal Le Monde est tombé bas, entraîné par le groupuscule animé par l’équipe pathétique aux accents orwelliens et néo-totalitaires dite « des Décodeurs ».

Vite,  la fin des subventions à tout ce fatras idéologique mortifère !

L’UPR de François Asselineau, traînée plus bas que terre sur les réseaux sociaux par le rédacteur en chef du Decodex, un dénommé Samuel Laurent, fera le ménage dans toute la presse bien trop subventionnée, n’en doutons pas, s’il elle parvient un jour aux manettes, malgré la censure et les insultes des Gardiens du Temple pour l’en empêcher.

PostHeaderIcon Extrême-droite – Omniprésente sur les grands médias, Marine Le Pen, inquiète pour le second tour, tente de racoller ses ennemis d’hier : MM. Dupont Aignan et Guaino…

« Un Choix de civilisation » (sic)  : lors de son passage dans l’émission Le Grand Rendez-vous sur Europe 1 ce dimanche 12 février 2017, la présidente du Front national a invité Nicolas Dupont-Aignan et Henri Guaino à l’aider à constituer une majorité présidentielle.

Marine Le Pen : « Je lance un signal à Nicolas Dupont Aignan et Henri Guaino… par Europe1fr

LE COMMENTAIRE DU LABO SOLEIL VERT 

L’extrême-droite est en effervescence et visiblement la tension monte, car si Marine le Pen ne franchit pas le seuil fatidique des 50% au second tour ( ce qui est probalble malgré l’aide des grands médias alignés où elle et son parti extrémiste sont omniprésents), et pire encore si elle ne franchit pas le seuil des 40% (ce qui reste possible), alors la fronde pourrait se lever au sein même du nouveau FN où les appétits s’aiguisent et où les couteaux sont sortis depuis l’exclusion du Père fondateur (tout dernièrement MM. Aliot et Collard ont publiquement conspué la figure emblématique du FN Frédéric Chatillon) !

Alors que les exclusions, les démissions et les attaques intestines explosent au sein du nouveau FN, c’est le sauve-qui-peut pour tenter de faire rentrer des figures plus proches des intérêts atlantistes et néo-mondialistes : une forme de grand remplacement à marche forcée en quelque sorte, sur injonction du Système…

La petite entreprise qui ne connait pas la crise pourrait alors échapper au clan Le Pen, et s’offrir au Pyramidion pour la suite du programme de déstabilisation de la zone France.

L’heure de vérité du clan Le Pen approche : le Grand-père a été mis à la retraite d’office et est désormais hors jeu, grand âge aidant…

Quant à l’héritière actuellement aux manettes, elle pourrait se voir contester son leadership, tandis que la montée en puissance de la Nièce Marion pourrait provoquer une scission au sein du Mouvement pour ses valeurs jugées trop conservatrices par la branche Philippot-Marine !

Le moment serait alors idéal pour les cornaqueurs du Rassemblement Bleu Marine (MM. Ménard et Collard notamment), pour rafler la mise et apporter sur un plateau cet outil extrémiste aux élites, qui pourraient alors l’utiliser pour « faire le sale boulot » en zone France, avant de le jeter à la poubelle une fois les objectifs de Choc des Civilisations (Marine reprend d’ailleurs les termes du Pyramidion à son compte) et de Nouvel Ordre Mondial remplis !

 

PostHeaderIcon La France des Mystères – Les Alchimistes (Reportage)

Source : Stopmensonges

Au Moyen Age, un peu partout en Europe, se développe une discipline secrète et mystérieuse : l´alchimie.

Ceux qui la pratiquent multiplient, en cachette, les expériences pour découvrir la pierre philosophale qui serait capable de transformer le plomb en or et d´offrir la vie éternelle. « La France des mystères » vous propose de découvrir les principaux sites qui, dans notre pays, ont joué un rôle capital dans l´histoire alchimiste.

De Bourges, qui fut la capitale de l´alchimie, au château du Plessis Bourré qui attire, aujourd´hui encore, des spécialistes tentant de déchiffrer les symboles gravés dans ses murs, nous allons essayer de percer les mystères d´une discipline fascinante.

A Paris, dans le quartier du Marais, nous irons sur les traces de Nicolas Flamel, considéré comme le plus célèbre des alchimistes.
Comment expliquer la fortune soudaine de ce libraire ?

Avait-il trouvé le secret de la pierre philosophale ? Nous constaterons, à Chambord ou à Versailles, que certains alchimistes avaient obtenu les faveurs des princes et des rois.

Personnages intrigants, savants illuminés ou géniaux imposteurs, les alchimistes ont, en effet, réussi à séduire les riches et les puissants.
Au château de Cénevières, dans le Lot, nous visiterons l´un des derniers cabinets d´alchimie. Un lieu unique baigné d´une atmosphère étrange.
Mais cette discipline ésotérique a connu également ses dérives, ses excès et ses drames. A Tiffauges, en Vendée, nous pénétrerons les terres de Gilles de Rais, un personnage machiavélique et tyrannique qui s´est transformé en serial killer au nom de l´alchimie.

En compagnie de spécialistes et d´historiens, nous tenterons ainsi de décrypter et de comprendre l´indicible, de faire la part des choses entre légende et réalité. Avec « La France des mystères », nous vous invitons à une découverte différente de notre pays, une découverte où l´impossible devient envisageable, une découverte où l´alchimie nous dévoile un peu de ses secrets.

Jonathan

LE COMMENTAIRE DU LABO SOLEIL VERT 

Le Moyen-âges est très méconnu, très brocardé, bafoué et stigmatisé dans l’histoire officielle… pourtant cet âge couvre une période particulièrement longue de l’Histoire de la France, et a constitué à n’en pas douter une période charnière pour le développement du pays…

Une période de l’Histoire sans doute bien plus riche, bien plus positive et prolifique pour la Société contemporaine que les historiens officiels tentent de le faire accroire !

PostHeaderIcon Présidentielles 2017 – Le Président de l’UPR répond aux questions des internautes sur Facebook et présente ses idées politiques au micro de la radio Nevers FM.

Françaois Asselineau a répondu aux questions des internautes sur Facebook ce mercredi 8 Février 2017 :

Par ailleurs, pour celles et ceux qui ne le connaissent pas encore, ole Président de l’UPR était l’invité de la radio Nevers FM.

L’entretien, enregistré le 31 janvier par téléphone, a été diffusé sur les ondes mardi 7 septembre.

Durée de l’entretien : 32’46 »

PostHeaderIcon Savoirs – François Asselineau était l’invité du 20h de Fréquence ESJ, la radio des étudiants de l’École Supérieure de Journalisme

Impressionnante prestation de Français Asselineau sur Fréquence ESJ, la radio de l’école supérieure de journalisme,ce mardi 7 Février 2017…

Présentation : Baptiste Denis / Interviews : Baptiste Denis, Lucas Pierre, Samuel Cincinnatus, Martin Juret
  • Date d’enregistrement : 07/02/2017
  • Date de publication : 08/02/2017
  • Durée : 50:20