RECHERCHER

PostHeaderIcon Mascarade et faux semblants – Manuel Valls apparemment refoulé d’En marche mais soutenu en réalité par Macron et ses potes socialos…

Source : LeFigaro.fr

« La République en marche n’investit pas Valls mais ne présentera pas de candidat face à lui

(…) Manuel Valls peut être soulagé. Le secrétaire général de La République en marche Richard Ferrand a annoncé jeudi que l’ancien premier ministre ne pourrait pas se présenter sous la bannière du mouvement d’Emmanuel Macron mais qu’il n’aurait pas de candidat investi face à lui.


Vidéo : Pour être repêché, Valls doit impérativement passer par la case humiliation publique sans broncher… Le Moment Meurice lui permettra cette pénible épreuve rédemptrice, avant de réintégrer la majorité de la Ripoublique en Marche par des biais détournés !

« À ce stade, nous n’investissons pas [Manuel Valls] mais nous ne lui opposons pas a priori de candidat ou de candidate », a annoncé le député du Finistère, mettant fin au feuilleton humiliant qui dure depuis des jours entre l’ancien chef du gouvernement et les cadres de La République en marche.(…)

Sans concurrent investi par Emmanuel Macron, ni de candidature socialiste face à lui, l’élu d’Évry a de grandes chances d’être réélu le 18 juin à l’Assemblée nationale. (…) »

Lire l’intégralité de cette mascarade à peine ripolinée sur LeFigaro.fr

LE COMMENTAIRE DU LABO SOLEIL VERT

La ficelle est énorme ! Officiellement, Macron ne veut pas de Valls car il aurait effectué plus de 3 mandats parlementaires, mais en fait, il pourra quand même se représenter tranquillement à la législature avec l’étiquette officielle de soutien à la « Majorité Présidentielle », et Macron s’engage à ne pas présenter de candidat contre lui, tout comme le PS a priori, ce qui lui ouvrirait un boulevard !

Comme le matraquait toute la clique oligarchique autour de Macron au second tour de la Présidentielle 2017 : « Si vous ne vous opposez pas contre Marine Le Pen, c’est que vous êtes pour elle et vous faites son jeu »… en refusant de s’opposer à Valls, et en appliquant leur propre idéologie politique, la clique macroniste fait tout simplement son jeu.

Bref, on a bien compris qu’En Marche n’était qu’une étiquette pour ne pas dire Parti Démocrate proche de l’aile droite du PS, tout cela est tellement téléphoné que seuls les gogo-électeurs, il est vrai nombreux, b’y verront que du feu !

Lol !

6 réponses à to “Mascarade et faux semblants – Manuel Valls apparemment refoulé d’En marche mais soutenu en réalité par Macron et ses potes socialos…”

  • Teutonique dit :

    Il faut demander à rue Cadet l’origine de toutes les magouilles répoublicaines depuis 1789: sûr qu’ils sont au courant !
    i

  • Cluedo dit :

    « En Marche », c’est enfin, la révélation au grand jour qu’il n’y a en fait qu’un seul et unique parti. Mais le Système tient a assurer le spectacle et son théâtre de guignols.

  • AZE dit :

    Il y’en a un qui fait n’a pas l’air jouasse, c’est François Bayrou.
    Ils avaient semble-t’il conclu un accord « secret » pour 120 candidats du Modem pour les législatives.
    Il n’y aurait pas le compte apparemment puisque seulement 35 candidats du Modem ont été investis.

    Rhaaa la politique, comme c’est cruel lol

  • Eve dit :

    Bonjour Josew,
    Serait-il possible svp que vous relayiez (et nous explicitiez, au passage, si vous en savez plus) cette histoire du type qui vient d’être écarté de la députation pour la Republique en En Marche, au motif qu’il aurait tenu des « ignominieux » propos antisémites sur Tweeter ?
    je sais pas si c’est moi qui suis conne ou quoi, mais pour moi, l’antisémitisme, c’est s’en prendre à une ethnie, établir des comparaisons dégradantes sur une population au motif qu’elle est d’une autre couleur, ou tenter de lui nuire à ces seuls motifs racistes, etc, bref c’est un truc raciste
    or là, le bonhomme, apparemment, aurait dit un truc style « a quand la séparation du Crif et de l’état ?  » ce qui pour moi, n’est pas raciste . Le Crif n’est pas une race . Ces propos semblent juste être une référence historique au fait que la Republique a depuis longtemps, et à très juste titre me semble-t-il, effectué la séparation entre l’Etat et l’Eglise, et que donc, il serait équitable et juste qu’elle en fasse de même aujourd’hui avec toutes les autres communautés .
    Mais peut-être est-ce moi qui ait mal compris? ou alors j’ai zappé un élément, et le type a vraiment dit un truc raciste et dégradant contre le peuple juif en tant qu’ethnie ou tant que religion ?
    merci de nous dire si vous en savez plus sur cette histoire

    • Josew dit :

      La licra a fait pression pour que EN Marche l’écarte, tout simplement parce qu’il était anti-sioniste.

      Pour le reste, je ne connais pas le dossier plus que cela, a-t’il eu d’autres propos que des positions politiques anti-sionistes ?

      Je n’en sais rien : il faut creuser le web…

  • Eve dit :

    ah ok …
    merci

Laisser un commentaire