RECHERCHER

PostHeaderIcon Méluche palabre, Macron récite, Fillon s’excuse, Marine engrange, Hamon persifle… La campagne présidentielle des marionnettes du Système bat son plein !

Ce week-end, 3 des 5 candidats favoris du Système (qui n’aime pas mettre tous ses oeufs dans le même panier) s’étaient donné rendez-vous à Lyon pour exposer leur programme, ou du moins leur semblant de programme, car ils savent pertinemment, tous autant qu’ils sont, que c’est l’Union Européenne qui donne la feuille de route pour près de 90% des lois et décrêts, et qu’il est impossible de la réformer du fait de la règle de l’unanimité.

Illustration – Présent simultanément près de Paris et de Lyon, et plusieurs milliers de fidèles peuvent en témoigner, Méluche s’éssaie au don de bilocation, tel le Padre Pio… Oui, mais là, y a un truc !  Ou commente remplacer les miracles et la spiritualité chrétienne par la magie et les trucages scientistes, fm et noachiques.

C’est donc en parfaite connaissance de cause que chacune des 4 marionnettes du Système néo-mondialiste y est allé de sa petite spécialité !

A tout seigneur tout honneur : nous débuterons par le tribun Mélenchon, alias Méluche, qui a doublement palabré ce week-end, lui et son clone en 3D, à Lyon et à Paris, entretenant son auditoire crédule de promesses de grand soir et de lendemains qui chantent : magie du numérique, exploitation de la mer, éducation maçonnique, le tout fortement dosé en scientisme solutionnant tous les problèmes de l’humanité : il ne fallait pas être grand clerc pour s’apercevoir que le candidat de la gôche de la gôche récitait son petit bréviaire du GODF, le Grand Orient De France, et mâtinait sa leçon bien apprise de quelques propos éco-trompeurs vderdâtres, dans l’espoir d’une alliance stratégique prochaine avec le groupuscule éco-taxateur…

Pas très loin de là, « sans programme mais programmé », pas à gôche ni vraiment à droate, le rebelle de la banque Macron avait investi Gerland pour réciter quelques slogans publicitaires glissés sur le pupitre par les agences de communication qui le cornaquent depuis ses tous débuts : galvanisé par les milliers de gogos réunis à la hâte par le maire Gérard Collomb, le bébé Attali, fils prodigue du fétichisme de la marchandise et de la finance apatride réunis, occupait le temps d’antenne disponible pour peaufiner son image de sympathique bobo anti-système vociférant, une sorte de Renaud de la Ripublique, alcool et 20 ans en moins.

A quelques encablures, l’héritière n’était pas en reste et détaillait fastidieusement ses 144 mesures pour ne pas sortir de l’Union Européenne et du Système, tout en engrangeant un maximum de voix et les sous-sous qui vont avec : la petite entreprise lepéniste ne connait pas la crise, et Papy mis à la retraite d’office, la PME de la droate de la droate espère bien capitaliser sur le Choc des Civilisations, et dans un retournement historique classique, va désormais prendre sa feuille de route Chez Elkabbach, histoire d’essayer, bon an mal an, de briser le plafond de verre sous lequel le Système la maintient jusqu’au temps venu.

En marge des 3 vedettes du moment, Fillon préparait à la maison, avec son assistante de toujours (et de jamais) Pénélope, son plan de contrition et reconquête d’un électorat plus que troublé par l’argent public qui semblait couler à flot dans la famille du Manoir : Exigeant avec l’argent public pour les sans-dents, et entreprenant avec l’argent pulic pour sa petite tribu, Fifi et Pénélope ont décidé de s’excuser publiquement, et si cela ne suffit pas, peut-être même qu’ils rembourseront le Million…

Mais pendant que le couple le plus médiatisé de France se débat dans ses affaires d’argent public, le dernier bébé du Système, tombé de la dernière pluie ou presque, le vainqueur de la pathétique primaire socialiste Benoît Hamon, persiflait contre ses adversaires patentés, histoire de tenter d’exister lui aussi au milieu de tous ces obligés, ces affidés du Système, épargnant un peu Méluche dont il espère encore obtenir un ralliement…

Comme l’ancien député-maire de la capitale de la quenelle le qualifiait, lui Raymond Barre qui avec l’âge bonifiait, le « microsme » s’est agité ce week-end pour brasser de l’air, et ce mouvement de vide devrait encore s’accélérer dans les prochaines semaines :

Les gogos électeurs qui n’ont encore pas compris que tout cela ne servait à rien, que les décisions étaient prises ailleurs, ont besoin de cette agitation de cette écume pour se donner l’illusion d’un réel débat démocratique, et pour croire que leur petit bulletin de vote aura un quelconque effet sur leur destin.

Las, un seul candidat est susceptible de redistribuer les cartes au peuple, et à ce jour il se bat pour obtenir, une à une, ses précieuses 500 signatures de parrainage d’élus !

Derrière le spectacle de la marchandise, dans l’ombre des projecteurs, la Conscience de quelques milliers d’âmes de bonne volonté tente l’improbable : Pour 2017, ou pour plus tard…

12 réponses à to “Méluche palabre, Macron récite, Fillon s’excuse, Marine engrange, Hamon persifle… La campagne présidentielle des marionnettes du Système bat son plein !”

  • Balthazar dit :

    Là, je reconnais la patte du rédacteur corrosif de 911nwo.info
    Ca fait plaisir 🙂

  • Electron libre dit :

    J’ai le sentiment que le premier tour des présidentielles va vraiment surprendre.
    Une chose est sure, c’est qu’un nombre important qui ont voté pour Fillon, n’avaient pas l’intention de revoter pour lui, car ils préfèrent d’autres partis, et leur objectif était d’éliminer d’abord Sarko pour ne plus en entendre parler, puis Jupé ; de même pour les élections du PS, l’objectif était d’éliminer Valls, car il a suffisamment fait de mal aux Français ; d’ailleurs j’en connais qui ont voté autant à droite comme à gauche.
    Je pense que les petits candidats vont faire un score qui va les surprendre, surtout après ce qui vient de se passer ; ce qui va rendre le deuxième tour très incertain ; il est fortement probable que la soi disant droite et gauche soient obligés de fusionner.

  • Amblard dit :

    Frexit, sortie de Schengen, sortie de l’Otan, suppression de la loi de 1973 sur le financement par les banques privées, arrêt de l’immigration-invasion et beaucoup d’autres choses sont dans le programme du FN. Mais j’oubliais, F.A. nous a dit de ne pas voter FN, ils sont méchants.

    • Josew dit :

      Ils sont surtout « sous influence »… au point de chasser leur père fondateur « sous la pression » !

      M****e, quand même !

    • CdrinK dit :

      « et beaucoup d’autres choses » dans son programme, c’est bien ça le soucis, c’est que c’est d’un fouillis… Elle ferait mieux de mettre moins de choses et de vraiment vouloir les faire, que là 144 points, c’est indigeste

      Quand au Frexit du FN, je n’ai rien vu de noir sur blanc(contrairement à F.A.) . Mais beaucoup de monde y croit malheureusement ^^

      • Tittytainment dit :

        Sous influence mais une bonne partie de l’ancien FN a lui aussi encore de l’influence (de moins en moins certes).
        Faut arrêter de mettre le FN dans le même panier que tout les autres partis qui eux ont déjà gouvernés et menés la france là ou elle en est aujorud’hui.

      • Amblard dit :

        Non le programme du FN est bien rédigé, divisé en 7 thèmes contenant des propositions de bons sens et une bonne dose de courage : https://www.marine2017.fr/wp-content/uploads/2017/02/projet-presidentiel-marine-le-pen.pdf

        Si le programme du FN peut-être appliqué demain, je signe.

        Le Brexit, l’élection de Trump ont été possibles, pourquoi pas Marine Le Pen en Mai 2017. Entre le banquier rothschild Macron et le catho-traître Fillon, le contexte est clairement favorable. Certes, ce n’est pas la candidate idéale mais le candidat idéal n’existe pas. Et si le candidat idéal existe, on risque d’attendre très longtemps… trop longtemps.

        • Josew dit :

          Le programme du nouveau FN est bien trop flou sur les questions centrales en lien avec le NWO… un peu comme Trump.

          Ideal en tout cas pour semer le chaos et la guerre civile, trop flou pour lutter contre les elites qui tirent les ficelles : elles en sortiraient renforcées comme en 1945.

          Puis elles jetteront leur golem fn dans les poubelles de l’Histoire, comme après 45.

          Non mieux vaut attendre un candidat à la hauteur de l’enjeu comme Asselineau, sinon ce serait pire que tout…

          • Teutonique dit :

            Et si Marine proposait le poste du ministère des finances et de l’économie à Asselineau ?

            • Josew dit :

              Non Teutonique, il faut rester lucide, leurs programmes ne sont pas compatibles : Marine a fait beaucoup trop allégeances au Pyramidion, st surtout, surtout, elle continue à entretenir le doute sur ses réelles intentions !

              Non, la lutte contre le Nouvel Ordre Mondial, c’est-dire-contre le Malin, passe par une clarté de tous les instants.

              Partout où le doute subsiste, l’autre Maître se sent comme chez lui…

Laisser un commentaire