RECHERCHER

PostHeaderIcon Chemtrails – « Opération Pepeye », cette vaste opération d’épandage aérien au Vietnam à laquelle les néo-négationnistes des chemtrails ne croient pas

Source :

« Le « projet Popeye » était une expérience qui augmentait les précipitations par ensemencement de nuages et été approuvée conjointement par le Département d’État américain et le Département américain de la Défense.


Vidéo archive : « Opé Popeye » – Les Chemtrails étaient déjà une arme météorologique de l’Empire pendant la Guerre du Viêt Nam, en 1967,il y a près de 50 ans déjà, bien entendu avec les molécules, les process et les produits chimiques assez rudimentaires de l’époque !

Les aspects techniques de l’expérience ont été vérifiés par le Dr Donald F. Hornig assistant spécial du Président des États-Unis pour la science et la technologie. Le gouvernement du Laos n’a pas été informé du projet, de ses méthodes et de ses objectifs.

L’opération Popeye avait pour objectif d’accroître les précipitations dans des domaines soigneusement sélectionnés pour empêcher l’ennemi vietnamien, nommément les camions de ravitaillement militaire, d’utiliser les routes en :

– Adoucissant les surfaces de la route
– Causant des glissements de terrain le long des chaussées
– Effacer des traversées de la rivière
– Maintenir des conditions de saturation du sol au-delà du délai normal.

L’opération Popeye a commencé le 20 Mars 1967 et a continué à travers chaque saison des pluies (de Mars à Novembre) en Asie du Sud jusqu’en 1972. Des opérations d’ensemencement de nuages ont été effectuées. Trois avions C-130 et deux F4-C basés à Udorn Royal Thai Air Force Base en Thaïlande ont effectué deux sorties par jour. Les avions ont été affectés officiellement sur les missions de reconnaissance météorologique et les équipages des aéronefs dans le cadre de leurs fonctions normales de recueillir des informations météo. Les équipages, tous du 54ème Escadron de reconnaissance météo, ont fait des rotations dans les opérations sur une base régulière de Guam. À l’intérieur de l’escadron, les opérations de pluie artificielle avaient pour nom de code « Motorpool ». »

LE COMMENTAIRE DU LABO SOLEIL VERT

Mais de nos jours officiellement circulez, y a rien à voir !

Car bien évidemment pour les néo-négationnistes des chemtrails, toute accusation d’épandages aériens chimiques en vue de manipulations du climat (entre autres objectifs, car nous pourrions rappeler l’affaire des épandages par l’Oncle Sam de LSD sur la petite commune française de Pont Saint Esprit quant à la manipulation mentale), tout cela n’est que complotisme et théories du complot tous droit sortis de cerveaux malades et paranoïaques !

C’est celaaaaa, oui.

Laisser un commentaire